Partage Noir

Accueil > Partages noirs > Jacques Doubinsky (1901-1959)


Debouts : Jacques Doubinsky et sa compagne Rosa ; assis : Rudolf Rocker et Milly Witkop (New York, 1955)



Jacques Doubinsky (1901-1959)

Par Sylvain Boulouque

CC by-nc-sa

La parution de La Révolution incon­nue doit beaucoup à un individu : Jacques Doubinsky. Né le 26 mars 1889 dans une famille d’artisans juifs, il fait ses études dans une école pro­fessionnelle d’Odessa. Très jeune, il entre dans le mouvement syndical. Lorsque le soulèvement makhnoviste enflamme l’Ukraine, il rejoint les pay­sans insurgés. Pourchassé par les bol­cheviks, Jacques Doubinsky se réfu­gie en Bulgarie et milite dans le mou­vement libertaire jusqu’au coup d’État en 1923. Il est arrêté, torturé et réus­sit à s’évader. De Bulgarie, il gagne la France où il retrouve les communautés bulgares, russes et « yiddischistes » en exil ; c’est là qu’il se lie d’amitié avec Voline. Il vit de cent métiers : travail à la chaîne, tressage de chaussures, confection et dessins sur tissu (où il travaille avec Lucien Daurat [de son vrai nom Lucien Feuillade] et Charles Ridel [alias Louis Mercier Vega]). Avec sa femme Rosa, il anime la bibliothèque anarchiste juive l’Autodidacte. Ils s’occupent par ailleurs de la commission d’entraide des exilés.

Après la guerre, Jacques Doubinsky regroupe les compagnons de Voline au sein d’une association : Les Amis de Voline, qui édite son étude sur la révo­lution russe. A cette même époque, il s’occupe du groupe anarchiste juif La Libre Pensée, avec David et Golda Sten­ner. Il rédige, avec ses compagnons de la commission d’aide aux antifascistes bul­gares, la brochure Bulgarie, nouvelle Espagne et s’occupe également de l’accueil des réfugiés bulgares, qui fuient la dictature communiste. Jacques Dou­insky voyage à de nombreuses reprises aux États-Unis, d’où il rapporte le der­nier message de Rudolf Rocker. Il meurt le 18 février 1959. Son petit-fils Sébas­tien publie, en 1994, un roman qui retrace son épopée : Les Vies parallèles de Nikolas Bakhmaltov.


Voir en ligne : Article extrait de « Voline », revue « Itinéraire - Une vie, une pensée » n°13 [PDF]