Partage Noir

Accueil > Partages noirs > Nestor Makhno



Né le 27 octobre 1888 à Goulaï-Polé, d’une famille de paysan du sud de l’Ukraine, Nestor Makhno fréquentera peut l’école et travaillera a douze ans.
Suite à la révolution russe de 1905, il entre dans un groupe anarchiste-communiste.
Arrêté sur dénonciation en 1908, il est incarcéré, condamné aux travaux forcés à perpétuité en mars 1910. Il sera libéré le 2 mars 1917, après la révolution de février.


Mars 1918, Lénine signe le traité de paix de Brest-Litovsk cédant l’Ukraine à l’Allemagne et l’Autriche. En septembre 1918, associé à Fedir Shchus, Makhno organise la résistance armée.
Par idéologie, afin d’amener la révolution sociale du mouvement insurrectionnel paysan (la « Makhnovtchina »), Makhno s’allie avec les bolcheviques contre les armées blanches ukrainiennes.
Après la victoire sur les nationalistes, Trotsky se retourne contre Makhno. Les principaux officiers trahis seront capturés et fusillés. Le communisme totalitaire règne seul.

Le 28 août 1921, après des mois de lutte acharnée contre l’Armée rouge, Makhno quitte l’Ukraine avec 78 partisans. D’exils en évasions, il arrive à Paris en avril 1925.
Son corps n’est que cicatrices, il travaille comme ouvrier chez Renault. Nestor Makhno meurt le 25 juillet 1934 à l’hôpital Tenon.

NESTOR MAKHNO - L’ANARCHISME ET NOTRE ÉPOQUEE

« L’anarchisme, ce n’est pas seulement une doctrine qui traite de la vie sociale de l’homme, comprise dans le sens étroit que lui prêtent les dictionnaires politiques et, parfois, lors de meetings, nos orateurs propagandistes. C’est aussi un enseignement qui embrasse la vie de l’homme dans son intégralité ».
Ainsi commence cette nouvelle édition de ces textes, trop souvent négligés par les penseurs d’aujourd’hui, signés du plus célèbre anarchiste ukrainien de la Révolution russe et de la terrible guerre civile qui ensanglanta la future URSS dans les années vingt.
Des textes fondateurs de la pensée politique de celui qui réussit à tenir tête à Lénine, Trotsky comme à l’armée des contre-révolutionnaires sous les ordres du général Dénikine.
Ce recueil est précédé de la vibrante nécrologie que Lucille Pelletier, célèbre militante anarchiste française écrivit en 1934 dans la revue libertaire, La Révolution prolétarienne, en hommage à Nestor Makhno.

 

 

Livres sur Nestor Makhno gratuits sur le web


Mémoires et écrits 1917-1932 - Makhno Nestor
La lutte contre l’État (et autres écrits) 1925-1932 - Makhno Nestor (traduit par Alexandre Skirda)
Nestor Makhno et la question juive de V. Litvinov


PDF - 1.2 Mo
Nestor Makhno - PDF


Par MLT, OLT

CC by-nc-sa